Docteur ROLLET Daniel | Orthodontiste - 1 rue du Moulin Vieux PONTARLIER 25300 - 03.81.46.57.44

Pourquoi et comment faut-il prendre l’enfant en charge dès 3 ans dans les cabinets dentaires ?

Par
Jean-Jacques Vallée

Chirurgien—dentiste,
Omnipraticien Aix en Provence (France)

jeanjacquesvallee@gmail.com

voir
également le site :
apspaodontologie.com

 

Paradoxe de la Médecine dentaire…

  •       Le mot Prévention fait partie des termes les plus utilisés
    en Médecine et c’est même un des mots clés de la Médecine moderne… Nous
    trouvons tous normal et naturel que la
    «
    Médecine »
    ait instauré un dépistage précoce des troubles fonctionnels de l’enfant. Un exemple : le dépistage des problèmes de hanches qui
    se fait peu de temps après la naissance, alors que l’enfant ne marchera qu’un an
    plus tard…

 


  • … Pourtant, dans notre pays « la Médecine-dentaire » ne s’assure pas, “officiellement“,
    avant l’âge de 6 ans (4 ans après la sortie de sa première denture), que le même enfant va pouvoir développer une fonction masticatoire
    normale et efficace,
    occultant ainsi la période de denture
    de lait qui est essentielle pour le développement de la bouche de l’enfant, de sa
    croissance générale et pour l’organisation et la stabilité de la future denture
    de l’adulte…
  •       A Aix en Provence, en 2004… Des
    Médecins et Pédiatres
    soucieux de voir de
    nombreux troubles fonctionnels au niveau de la sphère oro-faciale du jeune enfant
    ont demandé à des chirurgiens-dentistes habitués à recevoir et prendre en charge
    l’enfant en denture de lait, quels étaient les critères de normalité, tant sur le
    plan de la dent et de la carie, que sur le plan de la croissance bucco-dentaire.

Forts des renseignements obtenus ils ont adressé leurs jeunes
patients chez les chirurgiens-dentistes de leurs parents quand ces enfants présentaient
des troubles évidents…

 

Au
bout de deux années, une réunion des mêmes praticiens a permis le constat suivant
:
9 fois sur 10, les parents revenaient vers le Pédiatre
disant entre autres
: « On »
nous a dit qu’on n’intervenait pas sur l’enfant avant qu’il n’ait toutes ses dents
définitives, soit 11/12 ans, ou encore « les dents de lait, cela ne sert à rien
», et le plus souvent :“Il faut attendre !“

 

Nous avons créé l’APSPA en 2010… (Association de Professionnels de
Santé du Pays d’Aix)

 

  •       Depuis 2010… l’APSPA a reçu les Professeurs. M.LIMME, A.SALVADORI,
    C.TARDIEU et les Docteurs. MJ. DESHAYES, M.JANTET, J.BOHAR, D. ROLLET… venus nous
    soutenir et participer à des Journées ou des Soirées/Débats
  •   Ces Rencontres réunissent Pédiatres, Médecins, Orthophonistes,
    Ostéopathes, Podologues, Chirurgiens-dentistes, Orthodontistes… sur des thèmes visant
    la Prévention bucco-dentaire Précoce… afin d’Informer un maximum de nos confrères
    du dentaire et de les sensibiliser à ces problèmes dans un intérêt commun à tous
    les professionnels de Santé. Nos réunions ont attiré plus d’une centaine de praticiens
    de santé et à leur demande, une liste, de Chirurgiens-dentistes et Orthodontistes
    de la région Aixoise acceptant cette prise en charge Précoce dans leurs cabinets,
    a été établie pour faciliter les échanges entre nous et faciliter l’accueil des
    jeunes enfants dont les parents sont eux aussi de plus en plus demandeurs.

 

  • Création d’un Site : apspaodontologie.com

 

Comment un omnipraticien, Parodontologue et Occlusodontiste,
de formation en est-
il arrivé à
cette prise en charge et prévention précoce en denture de lait ?

 

Particularités :

  •      N’a pas soigné ni vu d’enfants pendant
    plus de 30 ans, réservant le mercredi à ses propres enfants.

  • Exercice en cabinet de groupe avec pratique
    de toutes les spécialités de la dentisterie et en particulier la parodontologie
    et l’occlusodontie (4 ans d’enseignement en Faculté) et gros travail sur le Bruxisme
    avec pratique axée sur la Prévention parodontale et occlusale.

 

“Je
me suis rapidement aperçu, en occlusodontie, que peu de mes patients, avaient des
dents bien alignées et une occlusion équilibrées et fonctionnelle.

Puis,
parmi eux, beaucoup avaient eu un traitement d’orthodontie, et à la fin de ce traitement,
les dents étaient bien alignées…

Ce
constat m’a amené à m’interroger sur les problèmes de récidives et pendant quelques
années, je suis allé écouter et apprendre de ceux qui s’étaient déjà penchés à fond
sur ce problème.

J’ai
ainsi suivi les enseignements mis en place par :

·
Le Professeur Pedro Planas

·
Le docteur Marie-José Deshayes

·
Madame Béatriz Padovan en Orthophonie
et Rééducation neuro fonctionnelle et les cours :

·
Des docteurs Jean-François Lauret et Marcel
Le Gall

·
Du Professeur Michel Limme

·
Du docteur Daniel Rollet

Tous
ces enseignements de grande qualité m’ont convaincu de la nécessité d’intervenir
tôt sur les diverses fonctions essentielles à la croissance bucco- dentaire lorsqu’elles
étaient déficientes et que tout se passe avant 6 ans !…

Ne
pas prendre l’enfant dès la mise en place de la denture de lait équivalait à “une
perte de chance“ pour l’enfant.

Depuis
2000, activité axée sur les « moins de 6 ans » …

 

POURQUOI dès 3 ans?


  • “ Relèvent d’un traitement en denture
    temporaire :

> Les anomalies fonctionnelles, leur traitement est souvent pluridisciplinaires.

> Les anomalies de l’occlusion ayant une incidence fonctionnelle…

> Les anomalies des procès alvéolaires, dans certains cas.

> Les anomalies des bases osseuses.“

HAS. Recommandations Juin 2002

 


  • “…il serait donc important de diagnostiquer
    précocement les dysmorphoses, pour qu’elles ne s’aggravent pas en l’absence de traitement…“

HAS. Recommandations Mars 2006


  • “…à 3 ans, les troubles
    de la croissance oro-faciale touchent 7 enfants sur 10 …“

Professeur Michel LIMME

 

Ce
chiffre est sensiblement le même que celui constaté en cabinet :

Alors ? Que fait-on ? … Attendre ?… c’est laisser les problèmes se dégrader et les dysmorphoses
se développer… Alors que …

Intervenir le plus tôt possible, par l’Interception et l’Éducation
Fonctionnelle, c’est offrir une Chance à l’enfant Nous allons voir que c’est souvent
facile et cela permet d’obtenir ceci …

Ces bouches étant de toutes évidences plus adaptées à une mastication
équilibrée qui permettra un bon développement des maxillaires.

 

La
denture de lait est la période de mise en place du système stomatognathique qui
par définition est l’appareil :

      De la mastication

      De la déglutition

      De la phonation

Une
Prévention précoce est donc indispensable…

exemple

Premiers
contacts en relation centrée.

“On“ laisse ?“On“ attend ?…

 

Si nous demandons à l’enfant de bien serrer, nous obtenons deux positions
d’occlusion fonctionnelle différentes avec articulés croisés très
traumatisantes pour les ATM !…

    

Nous
n’avons pas le droit d’ATTENDRE et devons traiter au plus tôt cette endognathie
maxillaire !…

Prévention bucco-dentaire en denture de lait

 

> Que regarder et voir à 3 ans ?

·
Les dents : il est important de déterminer le plus tôt possible si l’enfant
est à Risque Carieux Elevé ou non.

Si c’est le cas, il faudra prévoir pour
l’enfant une prophylaxie individualisée.

·
La croissance oro-faciale

> Bouche normale à 3 ans

> Problèmes de croissance oro-faciale

      La respiration nasale

      La déglutition

      La mastication

      Les habitudes

 

Bouche physiologiquement normale à 3 ans

Cet
enfant, de trois ans, a développé sa bouche très naturellement.

 

Les éléments de normalité indispensables à la croissance ?

·
La fermeture de la “boite
à langue“

Qui
doit se faire naturellement dès l’arrivée des incisives : donc arrêt des obstacles.

 

Il
est facile à cet âge de refermer les béances et d’aider la langue à prendre sa place
normale au palais par le port d’un Educateur Fonctionnel

 

·
Le couloir dentaire…

C’est
le couloir naturel dans lequel vont s’aligner les dents et qui est délimité par
:

> A l’extérieur : les lèvres en avant et les joues sur les côtés

> A l’intérieur : par la langue.

Les
pressions extérieures et intérieures doivent s’équilibrer.

Nous
pouvons intercepter certaines pressions musculaires qui participent à ce déséquilibre
et qui sont à l’origine de désordres dans l’architecture bucco-dentaire grâce aux
Educateurs Fonctionnels.

·
Langue en position repos
(>95% du temps) :
la pointe au contact du palais derrière
les incisives. Le corps de la langue détendu contre les dents du maxillaire supérieur.

De
face la langue est au contact des parties coronaires des dents maxillaires, les
dents ne sont pas en contact (espace de repos) et les lèvres se touchent puisque
la respiration doit être, dans tous les cas, nasale.

Tout
le système musculaire est alors en équilibre parfait.

 

·
Au moment de la déglutitionprès de 2500 fois par jour, un exercice
musculaire intense s’opère : contraction de la mâchoire, compression de la langue
contre les dents et le palais dans le sens centripète, assurant une force de développement
transversal du maxillaire.

Dans le même mouvement, les muscles extérieurs des joues, des
lèvres se contractent, expliquant qu’en l’absence de langue au palais équilibrant
ces tensions, le maxillaire va se retrouver en hypo développement, c’est le cas
chez les respirateurs buccaux qui ont la langue qui reste contre le plancher buccal.

 

Les troubles de croissance liés aux troubles fonctionnels

… les problèmes de croissance en denture de lait touchent 7 enfants
sur 10, dont 50% devraient être traités… »

Professeur Michel LIMME

 

·
La Respiration

La respiration physiologique est la respiration nasale. Il
faut donc repérer l’enfant Respirateur buccal : cernes, bouche ouverte…

« Le rétablissement de la ventilation nasale est la vaccination contre
la maladie orthodontique. »

Pr. Claude Duchateaux

 

·
La langue…

La langue, ses 17 muscles et leurs insertions
peuvent avoir une action très bénéfique sur la croissance maxillaire si le système
neuro sensoriel véhicule un bon message, mais si celui-ci est tronqué, les résultats
entraineront des dysmorphoses.

 

·
La Déglutition

Dès la naissance, la langue et les lèvres
ont un échange sensoriel qui créé le reflexe de succion/déglutition. Avec l’arrivée
des dents, le passage vers la déglutition est progressive.

Elle
devient de type adulte vers 3 ans, c’est-à-dire :

Bouche fermée… dents serrées… langue plaquée au palais

Elle
est alors dite « normale ». (notion de “boite à langue“). Mais si la Succion/Déglutition
persiste, l’interposition linguale va créer divers troubles de croissance
bucco-dentaire, puis, plus tard, sera à l’origine de récidives après traitements
orthodontiques.

 

Les
conséquences d’une mauvaise position linguale (donc mauvais message afférent) qui
va entrainer une mauvaise réponse de croissance (message efférent) sont souvent
imprévisibles. Ainsi, une langue s’étalant entre les secteurs molaires va entrainer
une supraclusion incisive, mais…

 

·
Les habitudes nocives…

Tout
obstacle dans la bouche va gêner la langue et entrainer de la part de celle-ci,
des pressions asymétriques et incontrôlées qui, si elles persistent seront à l’origine
de dysmorphoses.

 

·
Ne pas oublier de faire
« tirer la langue »!

 

Il est évident que ces enfants ne pourront pas mettre leur
langue au palais et qu’ils auront des problèmes de phonation.

 

·
En conclusion sur la
langue…

Un travail pluri disciplinaire, comme le préconise la HAS,
est de toute évidence nécessaire pour la rééducation de la langue. Medecin-ORL,
Kinésithérapeute, Ostéopathe, Orthophoniste, Orthodontiste, Chirurgien-dentiste,
chacun détient une partie des solutions possibles.

 

·
La Mastication

C’est le moteur de la
croissance !

Par
stimulation des centres situés, d’une part, au niveau des ATM qui s’activent lorsqu’il
y a déplacement en latéralité de la mandibule et, d’autre part, au niveau des dents
et du parodonte qui s’activent lorsque les dents se frottent au cours de la mastication.

D’où
l’intérêt d’un apprentissage de cette fonction avec des aliments résistant et une
mastication au niveau des molaires les plus postérieures.

Avant
l’arrivée des molaires, il y a l’arrivée du groupe incisivo-canin. Les dents doivent
se rejoindre et fermer la “boite à langue“. C’est le mouvement de Préhension/Incision,
qui stimule la croissance sagittale de la mandibule, comme le faisait la tétée.

Avec
l’arrivée des dents, plus de tétine et alimentation solide

 

Il faut apprendre à MASTIQUER à l’enfant, car peu d’enfants savent et peuvent mastiquer efficacement.

Mais un examen statique et dynamique de l’occlusion s’impose pour s’assurer que l’enfant fonctionne avec une mastication
unilatérale alternée.

Cet
enfant présente un déplacement vers la droite du point inter incisif mandibulaire.
Cela signe une mastication préférentielle à droite, car la zone de croissance stimulée
par le déplacement mandibulaire vers la droite provoque une stimulation de la zone
ATM gauche d’où un allongement de la branche horizontale mandibulaire gauche.

Examinons
les déplacements en latéralité :


de toute évidence, la latéralité droite est plus facile que la gauche. L’enfant
pour aller en latéralité gauche est obligé de “contourner“ l’occlusion canine 63/73
qui nécessite un déplacement vertical important, alors que vers la droite, le mouvement
est horizontal depuis le début, donc, plus facile.

L’enfant
par reflexe, ira toujours “au plus facile“, d’où la mastication unilatérale droite,
dans ce cas.

 

·
Pourquoi les dents de
lait sont-
elles si importantes?

Les
dents de lait sont beaucoup plus tendres et s’usent plus vite que les dents définitives,

Ce n’est pas un hasard

C’est
la raison majeure qui doit nous amener à intervenir en denture de lait pour la mise
en place de l’occlusion de l’enfant (son développement) et de l’occlusion du futur
adulte (sa stabilité).

 

Lorsque les dents de lait tombent, si elles ont
été « de bons petits soldats », elles auront perdu environ 1/3 de leur hauteur coronaire
d’origine.

Voici
le développement de la bouche d’un enfant entre 7 ans et 20 ans. Seule la croissance
stimulée par la mastication avec une abrasion dentaire le prouvant, qui a permis
aux maxillaires de se développer en donnant de la place pour les dents définitives.

 

L’enfant,
puis l’adolescent n’a jamais accepté d’être traité pour son décalage des centres.
Mais l’occlusion est équilibrée et stable en statique et dynamique….

 

Comment aider l’enfant dès 3 ans ?…

Nous
pouvons estimer qu’il y a trois niveaux de compétences pour l’omnipraticien.

1.     Dépistage précoce et Conseils sont
le fondement de la PREVENTION, souvent efficaces avec un BBDDL et des actes simples.

2.     Interception, elle est bien réfléchie,
nécessite peu d’appareils, des techniques simples pour les utiliser et une connaissance
de la dynamique de l’occlusion en denture de lait.

Les
techniques à utiliser sont :

      l’Education Fonctionnelle pour aider
au rétablissement des Fonctions par de petits appareils, les Educateurs Fonctionnels
(EF), créés par Daniel ROLLET et distribués par ORTHOPLUS

      le Déblocage des mouvements de Mastication par la Rééducation Neuro Occlusale préconisée par le Pr. Pedro
PLANAS qui est terriblement efficace et incontournable en denture de lait…

3.     Orthopédie nécessaire pour corriger
des débuts de dysmorphoses qu’il ne faut pas laisser se développer et évoluer…

 

  • 1.     Dépistage précoce et Conseils. Cela
    concerne tous les praticiens.

A 3 ans, il faut faire un Bilan Bucco
Dentaire en Denture de Lait (BBDDL) afin de donner aux parents tous les conseils
concernant leur enfant.

      Sur le plan dentaire (dépistage de l’enfant à Risque Carieux),

      Sur le plan croissance des maxillaires et leurs rapports fonctionnels,
et les éventuels troubles des fonctions (Respiration, Déglutition, Mastication),
liés au développement bucco dentaire.

 

Exemple
n°1 : Béance due à sucette + absence d’abrasion :

 

Une
des bonnes raisons de la prise en charge précoce. Si non : le risque

> Béance : passage de la langue au cours de la déglutition et
maintien de la succion/déglutition

> Maintien d’une mastication verticale et absence d’abrasion
: peu de développement des maxillaires et manque de place pour les dents à venir…

> CONSEIL : Arrêt sucette obtenu en 3 jours, la langue ne s’interpose
pas.

> RESULTAT : Fermeture spontanée de la béance en 3 mois. Il faut
maintenant débloquer l’occlusion par meulage léger des pointes canines

 

Exemple
n°2 : Articulé croisé du à une prématurité d’occlusion.

 

3
mois après, l’acte n’a duré que dix minutes, mais le vrai traitement c’est le suivi
par contrôle tous les 6 mois après enseignement de la Mastication.

Nous
pouvons voir qu’entre le jour de l’équilibration et le contrôle, 3 mois après, l’enfant
a nivelé son occlusion et que la mastication est efficace en latérale alternée,
puisque nous avons des occlusions de groupe et des angles de déplacement proches
de 0°.

 

  • 2.     Interception qui comprend l’Education
    Fonctionnelle et la Rééducation Neuro Occlusale.


L’Education ou la Rééducation
Fonctionnelle

Nous
utilisons les dispositifs proposés par Ortho Plus et qui sont ceux de la gamme EF
du Docteur Daniel ROLLET, et des écrans linguaux.

Les
appareils de la gamme EF ont des actions combinées permettant outre la déprogrammation
des mauvaises habitudes neurosensorielles, d’induire et de stimuler :

 

> Positionnement de la langue au palais grâce à une rampe linguale

> Education labiale grâce aux bumpers

> Libération de la croissance mandibulaire grâce à la surélévation
de la structure postérieure du plan d’occlusion

> Pré alignement dentaire grâce à une double gouttière …

EXAMEN TYPE D’UN ENFANT DE 3 ANS

En
Occlusion Fonctionnelle, nous observons un articulé croisé à droite et devons voir
si nous sommes en présence d’une latérognathie vraie ou d’une simple latéro déviation
mandibulaire à droite due à un trouble occlusal.

Nous
examinons l’enfant en Relation Centrée (ATRM dans les cavités glénoïdes en manipulant
le menton en douceur (Photo suivante)

Mais
nous voyons qu’il y a un manque de développement transversal du maxillaire et que
la langue sur la photo est en position basse. Les points inter incisifs haut et
bas correspondent : nous sommes bien en latéro déviation et allons examiner à partir
de cette RC, les premiers points de contacts.

Nous
voyons qu’il existe une prématurité 63/73, mais l’examen de la langue met en évidence
une déglutition atypique bouche ouverte… Il va donc falloir avoir recourt à une
Education Fonctionnelle et l’EF corrigera en même temps la déglutition et l’endognathie
maxillaire.

En
résumé :

Bilan : Symétrie + ENDO Maxillaire + Prématurité 63/73 + Articulé croisé
+ Déglutition infantile bouche ouverte…

 

 

Traitement : EF Start Evolution + Equilibration « légère »

 

> L’EDUCATION FONCTIONNELLE est une
technique simple, mais qui demande une certaine discipline puisque l’enfant doit
porter son appareil à la maison environ 1h30 la journée par tranches de temps additionnées.

L’enfant doit garder la bouche fermée
sur l’appareil, et pour les parents et le praticien, le meilleur contrôle est que
l’enfant ait les lèvres jointes en permanence. Impossible de lui demander de porter
l’appareil 1h30, d’un seul trait, vous le fatigueriez et l’appareil serait mal porté.

Par contre le port diurne est le plus
important et le port nocturne en dépend. De façon générale, un enfant qui perd son
appareil la nuit, c’est qu’il ne l’a pas assez porté le jour.

L’efficacité diurne est plus efficace
que le port nocturne, (l’enfant a toujours tendance à entrouvrir la bouche en position
allongée…), mais les deux sont indispensables

 

Mais bien porté les résultats sont rapides
et très encourageants pour parents, enfants et praticien…

 

Voici après seulement 2 mois de port,
voici le résultat (traitement en cours) sur une enfant de 3 ans et demi, portant
bien son appareil.

 

 

Cas d’enfants en denture de lait traités par Éducation Fonctionnelle

________________________________________________

·
Déglutition atypique
: 3ans 2mois

5
mois après traitement par Infant Trainer…

·
Succion du pouce

1
semestre de traitement avec EF Start Evolution

 

·
Supraclusion : 3ans
2mois

Après
4 mois de port d’Éducateur Fonctionnel, puis, après 2 ans.

 

·       Respiration buccale : semestre
d’EF3

 

·
Supraclusion liée à
forte tension de la sangle labiale inférieure

 

·
Sucette…

      19/01/2011 = Motivation arrêt tétine – ABANDON TETINE obtenu
dans les 3 jours.

      25/04/2011 : CONT. Déglutition avec interposition linguale.
Semestre Infant Trainer

 

·
La Rééducation Neuro
Occlusale (RNO)
consiste à faire de légères équilibrations
occlusales afin de débloquer les occlusions, de les équilibrer pour que les mouvements
de latéralité soient aussi facile d’un côté, comme de l’autre et le plus proche
possible de l’horizontalité, pour qu’ils obéissent au désir de l’enfant d’aller
écraser ses aliments au niveau molaires.

Bien entendu, il faut respecter la dimension
verticale et rechercher une occlusion de groupe canine/molaires.

Nous ne faisons, ainsi, que rattraper
l’abrasion physiologique dont aurait du bénéficier l’enfant si, dès la sortie de
ses dents, il avait eu une mastication efficace sur une alimentation suffisamment
résistante, et une bouche symétrique et normale.

3ans
3mois : Arrêt sucette obtenu rapidement, puis RNO pour faciliter une mastication
efficace.

 

Bouche
contrôlée tous les 6 mois et … à 4 ans et demi :

3.     L’Orthopédie : c’est le
troisième niveau de compétence.

  • Elle va permettre de corriger les débuts de dysmorphoses le
    plus souvent dues aux troubles fonctionnels dont nous avons parlé. Ces troubles
    doivent être éliminés.

De multiples solutions orthodontiques
existent, mais sur l’enfant à partir de 3 ans, il faudra tenir compte de son degré
cognitif, de sa coopération, de celle des parents et adapter la technique.

Les plus fréquentes :

  • Les endognathies maxillaires,
    doivent être traitées précocement pour de multiples raisons :

> Etablir une occlusion fonctionnelle correcte

> Préparer la place pour les dents définitives

> Faire la place pour la langue facilitant ainsi l’éventuel travail
de l’orthophoniste

  • Les articulés inversés, fréquents, ils entrainent une mastication unilatérale, donc
    une croissance asymétrique

 

Exemples
:

Endognathie maxillaire

Janvier
2009 :

Traitement
orthophonique difficile… A la demande de l’orthophoniste, traitement de l’endognathie,
car manque de place pour la langue

Avril
2009 : Correction de l’endognathie et le résultat du travail de l’orthophoniste
a été facilité et terminé rapidement.

Articulés croisés

1° cas

Cas
sans problème de langue, traité par une Plaque de Désocclusion Totale du docteur
M-J Deshayes

 

Mais
dans de nombreux cas, un problème fonctionnel du à une mauvaise position linguale
est liée à l’articulé croisé. Il faut traiter les deux :

 

2° cas : Noémie, 3ans 2mois…

Latérognathie
vraie + articulé croisé. Traitement par PDT du Dr. MJ Deshayes

Après
4 mois, saut d’articulé obtenu, mais déglutition infantile persistante.

Passage
à traitement par Éducateur Fonctionnel

Photo
de gauche
: 2 mois plus tard, la “boite à langue“ est fermée et le déblocage du
verrou 63/73 va permettre à l’enfant de mastiquer de préférence à gauche pendant
quelques mois pour le rééquilibrer sur le plan neuro musculaire, puisqu’il ne mastiquait
qu’à droite (côté articulé croisé).

 

3° cas : 4 ans – Articulé
croisé traité par Educateur Fonctionnel et RNO

Au
bout de 4 mois, une équilibration est faite et l’EF laissé en bouche la du semestre…

Contrôles
tous les 6 mois et à 8 ans et demi…

4° cas : 5ans 6mois – classe III
traitée par Plaques à piste de Planas, mais l’enfant ayant déménagé au bout d’un
an, n’a plus été suivie

Et
3 ans plus tard…de passage au cabinet (photo ci-dessous) : résultat satisfaisant,
et accepte un suivi chez un confrère orthodontiste.

Puisque 7 enfants sur 10 présentent déjà à 3 ans des débuts de dysmorphoses
:

Comment prendre l’enfant en charge en denture de lait ?

 

LA PRISE EN CHARGE DE L’ENFANT

Dès 3 ANS

A pour but de vérifier que ses Fonctions :

Respiration nasale – Déglutition – Mastication

Soient BIEN INSTALLEES,

Et si ce n’est pas le cas, d’intervenir pour en corriger les causes.

 

C’est
le rôle de

L’EDUCATION FONCTIONNELLE

Si
ces causes sont directement liées aux troubles fonctionnels et même, dans de nombreux
cas, s’il existe déjà des débuts de dysmorphoses

Et
de

L’ORTHOPEDIE DENTO-FACIALE

lorsque
les dysmorphoses sont déjà sévères
.

 

Le but est de déclencher le plus tôt possible

 

Une MASTICATION UNILATERALE ALTERNÉE,

Véritable moteur de la croissance maxillo-faciale qui se mettra véritablement en route lorsque l’occlusion dynamique
sera libérée par la RNO.

 

En
résumé :

 

L’Éducation Fonctionnelle et l’Orthopédie remettent la bouche en “état
de marche“ et la RNO va permettre au “moteur“ de fonctionner et de développer efficacement
les maxillaires.

 

Ainsi,
les maxillaires vont pouvoir se développer et les dents auront assez de place pour
se ranger. S’il le faut, l’Orthodontie permettra de corriger les défauts d’alignement…
Mais la route est longue entre l’arrivée en bouche de la première denture et la
fin de la croissance de l’adolescent. C’est pourquoi, le SUIVI régulier est un outil
indispensable pour le praticien.

 

… le Suivi ?… Même si cela va bien, avec ou sans traitement !…

 

Il
faut suivre l’enfant tous les 6 mois afin d’être capable d’Intercepter toutes anomalies
fonctionnelle ou de croissance.

 

CONCLUSIONS…

      Entre 11 et 13 ans, en France, (enquête de l’UFSBD), 73% des
enfants “auraient“ besoin d’orthodontie.

      “A 3 ans, les troubles de la croissance oro-faciale touchent
7 enfants sur 10, dont 50% devraient être traités“ Pr. Michel Limme

      “…il serait donc important de diagnostiquer précocement les
dysmorphoses, pour qu’elles ne s’aggravent pas en l’absence de traitement…“ Haute
Autorité de la Santé“ – 2006

      “Le rétablissement de la ventilation nasale est la vaccination
contre la maladie orthodontique.“ Pr. Claude Duchateaux

      “La déglutition salivaire infantile (D.S.I.) touche plus de
75 % des enfants
après 3 ans et, plus de
72 % des enfants reçoivent, tôt ou tard, un traitement d’Orthodontie.
Donc : ce n’est pas qu’un  » hasard  » ! …

      À terme, la déglutition infantile crée des dégâts considérables
sur le système dentaire : débuts de dysmorphoses, problèmes d’ATM, récidives des
traitements d’orthodontie…

 

Autant
de très bonnes raisons qui devraient inciter la Médecine-dentaire à favoriser la
prise charge précoce des problèmes de croissance bucco-dentaire.

Les
résultats obtenus montrent que c’est possible et que c’est

“donner une chance à l’enfant“.

La
principale raison de cette frilosité “était“ la réputation du jeune enfant soit
disant difficile à traiter dans nos cabinets. Nous avons montré que la prévention
nous permet d’anticiper les problèmes, qu’ils soient purement dentaires ou de croissance.
Ainsi nos actes restent doux et la page suivante montre des sourires d’enfants pris
le jour de leur première consultation…

Ils
n’ont pas peur !…

Les
autres raisons sont administratives : le bilan “officiel“ à 6 ans alors qu’il le
faudrait à 3 ans – Le peu d’enseignement, encore, malgré la HAS, sur les prise en
charge en denture de lait. –

L’absence
d’Hygienistes-dentaires en France, alors qu’elles sont si utiles ailleurs – La difficulté
de collaboration Orthodontistes/Omnipraticiens dans une même structure, pourtant
disciplines complémentaires…

Bref,
des raisons qui mériteraient un débat sérieux pour le bien de nos enfants, de leurs
familles, de nos Caisses…

 

Espace

pro

Urgences

03 81 46 57 44