Docteur ROLLET Daniel | Orthodontiste - 1 rue du Moulin Vieux PONTARLIER 25300 - 03.81.46.57.44
Cas clinique

 

Daniel Rollet

Manon s’est présentée en avril 2000 âgée de 9 ans et 9 mois. Elle a un décalage entre les deux arcades. Elle est très inquiète et mal à l’aise. Elle a déjà consulté un orthodontiste qui lui a conseillé d’attendre l’évolution des dents définitives.
Les parents sont également très soucieux et sont très motivés pour une correction esthétique (décalage et teinte des dents antérieures La motivation est esthétique (décalage, teinte des dents antérieures et bouche perpétuellement béante).

1. Examen clinique

1 – 1. Matrice fonctionnelle

 

Manon présente de gros problèmes fonctionnels, une inocclusion labiale, une incompétence de la lèvre inférieure sur les dents du haut et une interposition de la lèvre inférieure entre les dents du haut et du bas.
Sa respiration est buccale, présence de cernes sous les yeux.
Elle a une tension musculaire pério-orale bouche fermée. Elle fait du bruit en mangeant. Rosalie est allergique au foin. Elle a eu un choc sur les incisives supérieures à 1.5 an avec perte de 51.et 61.1 – 2. Evaluation dentaire orthodontiqueAvance dentaire.
Classe II 1.
Endoalvéolie supérieure
Infraclusie des incisives
Maxillaire en forme de V et mandibule verrouillée.
Compensation alvéolaire inférieure avec vestibulo-version des incisives inférieures
Taches sur 11 et 21.
Gencives hypertrophiques accréditent la thèse d’une respiration buccale.
Hygiène bucco-dentaire médiocre avec des gencives qui saignent facilement.
Sourire gingival.

1 – 3. Évaluation de l’ATM

Ouverture incisive maximale : 65
Protrusion maximale : 9
Latéralité gauche maximale : 9
Latéralité droite maximale : 9
Pas de craquement, ni de douleur.

2. Analyse céphalométrique

Classe II squelettique dans un schéma mésofacial et brachygnathe.
Surplomb de 8 mm.
Recouvrement de 20 %.
Bi-vestibuloversion des incisives.
Plan d’occlusion basculé vers le bas et avant.
Petite mandibule et étage inférieur diminué.

 

 


Examen céphalométrique en début de traitement

 

 

 

3. Plan de traitement

3 -1. Éducation fonctionnelle

Devant le schéma fonctionnel une éducation fonctionnelle avec un Position-Trainer est mise en place avec pour but d’éduquer la déglutition linguale et labiale, la respiration, le tonus musculaire et la posture céphalorachidienne. Une éducation de l’hygiène bucco-dentaire est commencée.


Résultat de l’éducation fonctionnelle

 

3 – 2. Résultats

 

3 – 3. Bilan et décision d’un traitement fixe

 

Incompétence labiale et déglutition linguale réduite.
Respiration nasale ou mixte.
Le profil s’est amélioré et Manon est beaucoup plus à l’aise.
Une poursuite du traitement est préconisée avec des dispositifs fixes multibagues.

 

Résultat de l’éducation fonctionnelle


Documents complémentaires

Visualisation du plan de traitement

3 – 4. Pronostic et plan de traitement

L’analyse de la téléradiographie de face montre une possibilité de recontournage du maxillaire supérieur.

L’analyse de la téléradiographie de profil montre une nécessité de corriger le décalage sans vestibuler les incisives inférieures.

L’analyse d’arcade montre une nécessité de faire la rotation des molaires supérieures.

3 – 5. Mécanique Bioprogressive
Quad Hélix
Position-Trainer T4B
Fixe haut Bracketts Bioprogressifs type «mésoversion»
Arc de base inférieur pour contrôler le torque des incisives inférieures
Elastiques intermaxillaires de classe II sur un arc Néosentalloy en «Pigy Back» sur un arc de base supérieur afin de contrôler le plan d’occlusion
3 – 6. Etapes fixe multiattaches

Étapes fixe multi-attaches

3 – 7. Finitions par Elasto-positionnement

Finitions par élasto-positionnement

3 – 8. Fin de traitement


Fin de traitement
Fin de traitement


Fin de traitement

3 – 9. Analyses céphalométriques

3 – 10. Superpositions


Superpositions

3 -11. Bilan final

Amélioration esthétique évidente.
Amélioration fonctionnelle : respiration mixte, déglutition correcte, mastication équilibrée, bon tonus musculaire.
Bonne maîtrise du plan d’occlusion.
Pas de sourire gingival.
Bonne gestion du sens transversal.
Surveillance des dents de sagesse.


Comparaison VTP et Fin

4 – Conclusions

Traitement global évident en deux phases : interception par l’éducation fonctionnelle puis fixe multiattaches de courte durée et finitions et maintenance avec l’élasto-positionnement.

Le fait d’attendre avant de commencer le traitement est une «perte de chance» pour la patiente du point de vue confort et bien-être.

En utilisant le potentiel de croissance et en supprimant les contraintes dues à la matrice fonctionnelle, le traitement fixe est plus simple.

L’occlusion fonctionnelle est obtenue grâce à la prise en compte assez tôt des problèmes fonctionnels de la zone  péri-orale.

Le traitement en deux phases est donc impératif : l’aspect médical de l’Orthopédie Dento-Faciale prime sur l’aspect technique.

Espace

pro

Urgences

03 81 46 57 44